Killer

Le jeu dont vous êtes... la victime !

Accueil du site > Glossaire > jeu de rôle

jeu de rôle

Jeu qui consiste à interpréter le rôle d’un protagoniste (généralement un héros) dans une histoire. Bien entendu, l’histoire est modifiée par l’intervention des personnages des joueurs, et le maître de jeu, qui se charge de la raconter (et souvent d’interpréter les seconds rôles), l’adapte au fur et à mesure du déroulement de la partie.

Dans le grandeur-nature grandeur-nature Jeu de rôle où les joueurs sont sur leurs deux jambes, par oppo­sition au jeu « sur table » dans lequel les joueurs sont assis et se contentent de jouer leur rôle ver­ba­lement. , le meneur de jeu meneur de jeu Joueur qui gère le dérou­lement de la partie et s’efforce d’en main­tenir la cohé­rence. Il connaît tout de l’histoire qu’il fait vivre aux autres joueurs. est assisté par des « personnages non-joueurs personnages non-joueurs Les personnages non-joueurs sont les complices du maître de jeu, qui servent à la fois à donner du corps à l’histoire et à la maintenir dans l’axe du scénario.

Dans le jeu de rôle classique (dit « jeu sur table ») c’est généralement le maître du jeu qui incarne tous les personnages non-joueurs (PNJ).
 » qui connaissent le scénario scénario Dans un jeu de rôle, his­toire mise au point par le maître de jeu et les autres orga­ni­sa­teurs éven­tuels, et dans laquelle les per­son­nages des joueurs seront insérés. En jouant, ils vont infléchir le dérou­lement de l’histoire. et l’aident à le mener à bien, parce que les joueurs se déplacent et qu’il ne peut pas être partout. On leur donne le rôle d’un personnage qui jouit d’une certaine autorité (le commissaire, le maître de maison, le notaire, le grand chambellan) de façon à leur permettre d’infléchir le cours de l’histoire sans sortir du jeu.

Autour d’une table, le maître du jeu maître du jeu Joueur qui gère le dérou­lement de la partie et s’efforce d’en main­tenir la cohé­rence. Il connaît tout de l’histoire qu’il fait vivre aux autres joueurs. est généralement seul. C’est d’ailleurs préférable.