Killer

Le jeu dont vous êtes... la victime !

Accueil du site > Annexe : la Murder-Party > La Murder-Party, mode d’emploi

En annexe au site Killer :

La Murder-Party, mode d’emploi

 Définition

La murder-party murder-party Jeu de rôle grandeur-​​nature qui consiste à se réunir dans un lieu clos pour une soirée. Au bout d’un certain temps, quelqu’un « meurt » assassiné. Les invités décident alors de chercher eux-​​mêmes l’assassin en attendant l’arrivée de la police.

À partir de ce principe académique, de nombreuses variantes ont vu le jour.
est un jeu de rôle jeu de rôle Jeu qui consiste à inter­préter le rôle d’un pro­ta­go­niste (géné­ra­lement un héros) dans une his­toire. grandeur-nature grandeur-nature Jeu de rôle où les joueurs sont sur leurs deux jambes, par oppo­sition au jeu « sur table » dans lequel les joueurs sont assis et se contentent de jouer leur rôle ver­ba­lement. qui consiste à se réunir dans un lieu clos pour une soirée. Les convives interviennent, agissent et se déplacent selon des prétextes divers. L’un d’eux disparaît à un moment donné. On retrouvera son « corps » et « l’arme du crime ». Les participants vont alors utiliser les informations et les indices qu’ils peuvent posséder ou récolter pour confondre le « coupable », qui est forcément présent. L’intéressé et ses éventuels complices va tout faire pour brouiller les pistes, évidemment.

Créée dans les années 20 aux États-Unis, et importée en France environ dix ans plus tard, elle est bien antérieure au concept même de jeu de rôle jeu de rôle Jeu qui consiste à inter­préter le rôle d’un pro­ta­go­niste (géné­ra­lement un héros) dans une his­toire. .

« Murder-party murder-party Jeu de rôle grandeur-​​nature qui consiste à se réunir dans un lieu clos pour une soirée. Au bout d’un certain temps, quelqu’un « meurt » assassiné. Les invités décident alors de chercher eux-​​mêmes l’assassin en attendant l’arrivée de la police.

À partir de ce principe académique, de nombreuses variantes ont vu le jour.
 » est une variante du terme « surprise-party » et signifie « soirée de meurtre ».

Souvent, l’enquête dévoile des histoires annexes, qui viennent compliquer les choses : le prétendu colonel Moutarde est innocent du crime, mais il refuse d’être fouillé, vu que c’est lui qui a profité de la confusion pour piquer son collier à mademoiselle Rose ! Il aimerait bien que l’assassin soit démasqué, ça éviterait qu’on s’intéresse de trop près à son état-civil, mais il ne peut pas révéler les propos qu’il a surpris pendant qu’il ouvrait le coffre dans le bureau.

Ce schéma a beaucoup évolué, on s’en doute. Même si le thème de l’assassinat reste très prisé, il n’est plus considéré comme indispensable.

La murder-party murder-party Jeu de rôle grandeur-​​nature qui consiste à se réunir dans un lieu clos pour une soirée. Au bout d’un certain temps, quelqu’un « meurt » assassiné. Les invités décident alors de chercher eux-​​mêmes l’assassin en attendant l’arrivée de la police.

À partir de ce principe académique, de nombreuses variantes ont vu le jour.
est devenu un jeu de rôle jeu de rôle Jeu qui consiste à inter­préter le rôle d’un pro­ta­go­niste (géné­ra­lement un héros) dans une his­toire. à part entière, puisqu’on donne aux participants un background background Le back­ground, c’est le résumé que chaque joueur reçoit du maître de jeu sur son per­sonnage. Bien sûr, le joueur peut s’inventer un passé, mais le MJ a tou­jours son mot à dire, afin d’assurer la cohé­rence de l’histoire. . Costumés, ils doivent ensuite jouer ce rôle comme bon leur semble.Une convention tacite veut que l’interprétation soit souvent caricaturale (un mafioso, même incognito, aura un fort accent sicilien et un regard de braise, une américaine sera outrageusement voyante et excentrique, un aristocrate monstrueusement snob).

Le maître de jeu et ses complices sont mêlés aux participants et en général seul l’un d’eux est étiqueté « organisateur ».

Le jeu trouve son intérêt dans l’interprétation des personnages (souvent jubilatoire car justement caricaturale), leurs rapports entre eux, et bien sûr la résolution de l’énigme.

Tip A Friend  Envoyer par email | Contacter l'auteur au sujet de cet article